mardi 16 janvier 2018

Tau Sa'cea : contingent de mercenaires kroots

Les soudards xenos sont fin prêts: 2 unités de 12 mercenaires kroots, 2 krootox, 4 chiens kroots menés par un mentor..





jeudi 11 janvier 2018

Nouveau projet : armée TAU sa'cea

Nouveau projet de peinture pour ce début d'année sur warhammer 40K...

J'ai commencé par un peu d'infanterie : 12 guerriers de feu, 6 pathfinders et 12 kroots





dimanche 17 décembre 2017

Partie médiévale fin XVème: test IMPETUS



Après avoir essayé la règle lors d’une démo organisée par la fine équipe berrichonne (merci en particulier à Boris pour sa pédagogie), j’ai décidé de re-tester la règle IMPETUS par moi-même sur une partie médiévale. 

La partie lors de la convention des dragons de Vaires m’a beaucoup plus (2 suisses contre 1 bourguignon et 1 vénitien) et je voulais retenter l’expérience avec l’ami Hervé dit « le duc », spécialiste de la charge impétueuse au demeurant. 

La règle est lourde à lire et malgré un investissement sur la compréhension (deux lectures attentives) et une partie à décortiquer les mécanismes (nous avons pris le temps de retourner voir dans la règle), beaucoup de questions demeurent. Bref, vivement la prochaine version (et en français ce sera encore mieux) pour espérer avoir un manuscrit de règles plus fluide et compréhensible ! 

Des points sympa (le système VBU/ Impetus nous plait beaucoup, le système d’initiative, la gestion des tirailleurs) ; d’autres sur lesquels nous sommes plus circonspects (l’inefficacité relative des tirs, les mouvements, l’aléatoire sur le résultat du test de blessure puisque tout se joue sur un seul dé 6). 

A réessayer, car à ce jour, après Hail césar, King of War et maintenant Impetus, nous n’avons toujours pas trouvé "LA" règle qui nous convienne définitivement. 

Toutefois nous avons passé un bon moment à ressortir ces figurines fin XVème et à descendre quelques bières autour de la table !
 … ET sinon victoire serrée des Bourguignons que je dirigeais contre les français de Louis XI commandés par le duc. 




















dimanche 10 décembre 2017

Scenario ADF : Et si Slocum n'avait pas été si lent. Gettysburg, 1er juillet 1863. Partie.

Fred prend le commandement de la division J.B. Early pour la conduire à l'assaut des lignes fédérales que je défend. les rebelles sont déjà déployés au 2/3 sur la table et la brigade de Hoke arrive dès le début par la route. L'artillerie et une brigade des réserves de l'union arrivent au premier tour par le sud, sur York road,  assez loin de la maigre brigade déjà déployée au centre de la table.

 Les confédérés ont l'initiative pour la partie, leur objectif est d'amener 4 unités derrière les lignes fédérales à la fin de l'un de leurs tours (entre les deux ponts sur la rivière et le croisement sur la route point d'entrée des renforts US, marqueurs rouges).















Tour 1 : Les confédérés avancent avec détermination et décident de ré-atteler leurs artilleries pour la masser plus prêt des lignes fédérales, ce qui s'avérera une décision pertinente pour la suite de la bataille. Les yankees déploient rapidement leurs artilleries et leurs renforts,mais les rebelles se rapprochent déjà dangereusement.







Tour 2 : La pression des confédérés s'accélère  et les premiers échanges de feu font perdre leurs nerfs à un bataillon fédérale (pourtant composé de 680 hommes tout frais), la bataille commence sous de mauvais hospices pour les bleus !





Tour 3 : les derniers renforts de chaque camp entre en scène. Des tireurs d'élite de caroline du nord réalise un exploit. Avec un feu de quelques tirailleurs ils réussissent à démoraliser un bataillon tout frais de la brigade Von Gilsa (double 6 pour les rebs, double 1 pour les yankees !). Au centre, les fédéraux retrouvent leurs nerfs mais la pression des rebelles commence à mettre en grande difficulté les forces de l'union. 



















Tour 4 : les rebelles ne relâchent la pression, et lancent des charges au centre des lignes fédérales, repoussant les yankees au centre jusqu'aux bords de la rivière. Des irlandais du Wisconsin contre- chargent courageusement au centre, repoussant un temps les reb's, mais ils se retrouveront vite sous le feu de l'artillerie rebelle entraînant de nombreuses pertes et leur déroute. Pendant ce temps la brigade de zouave arrive en colonne au centre des affrontements, mais les rebelles n'ont pas perdu de temps et la bataille tourne nettement en leur avantage. 
Pendant ce temps, J.B. Early pris par sa fougue se retrouve trop proche des lignes US et se fait gravement blessé.








Tour 5 : Les yankees n'auront pas le temps de jouer. A la fin du tour des confédérés, ces derniers ont réussi à franchir les zones d'objectifs avec quatre unités. Une petite brigade de virginiens arrivée au tour 3 a profité de la confusion de la bataille pour couper la zone de liaison du XII corps (l'entrée sur York road). Cette fois, s'en est trop pour les fédéraux qui décident de se replier sur les hauteurs au sud de Gettysburg en cette fin d'après midi d'été... Victoire CS !









Les héros de la partie sont je pense, sans conteste, les tireurs d'élite de la brigade Hoke qui ont, par la mise en déroute du 54ème New York (double 6 vs double 1), sonné le début de la débandade fédérale sur ce secteur du premier jour de la bataille de  Gettysburg.